L’effet nocebo

nocebo

La polémique récente sur le changement de formule du Levothyrox* (voir le site de l’ANSM ) a été l’occasion de voir plusieurs auteurs s’intéresser à l’effet nocebo (du latin « je nuirai »).

Il ne s’agit pas ici d’affirmer que les symptômes présentés par certain(e)s patient(e)s sont liés à cet effet: il faut  raison gardée et attendre des données scientifiques factuelles. L’inquiétude des malades doit naturellement être écoutée et prise en considération: dans l’attente de ces données, aucune piste étiologique ne peut être écartée pour le moment !

 levotel

En 2010, « Doc du 16″ avait déjà attiré l’attention sur ce qui s’était passé en Nouvelle Zélande suite à un changement de formule des traitements hormonaux substitutifs par Thyroxine. A suivre donc …

En attendant revenons sur l’effet Nocebo :

Dans un article du JAMA paru en 2014 ( JAMA August 20, 2014 Volume 312, Number 7. Doi: 10.1001/jama.2014.8342 ), la neurologue allemenade Ulrike Bingel rappellait que plus un patient s’attend à développer des effets secondaires à cause d’un traitement, plus il a de chances que cela arrive vraiment.

Ce phénomène psychique dit « effet nocebo », alter-égo néfaste de l’effet placébo, aurait des effets négatifs sur le fonctionnement d’un traitement dans 4 à 26% des cas selon une étude parue en 2006.

Il y a deux jours, Grange Blanche a publié un très intéressant article sur ce effet.

Bonne lecture !

PS: Si effets nocebo et placebo vous intéressent, je vous conseille de lire les ouvrages du Dr Patrick Lemoine ( aux éditions odile Jacob).

L-effet-Nocebo   41v1WQxXuFL._SX329_BO1,204,203,200_

(c) SFTG Soissons. 30 août 2017

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus